5 raisons de voir L’homme qui répare les femmes, la colère d’Hyppocrate

Source africulture.com

Hi guys,

Aujourd’hui, nous somme le 8 mars. Cette journée a plusieurs noms: la journée internationale de la femme, la journée des droits de la femme , la journée des femmes etc

Je souhaite lui donner un autre nom pour l’occasion:  L’homme qui répare les femmes. Ces femmes violées dans l’est du Congo qui n’ont pas de voix. Le docteur leur donne dans ce film, une tribune incroyable.

Pour comprendre ce qui se passe dans cette région du monde, un petit cours d’histoire.

Juin 1994, le génocide au Rwanda fait 800 000 victimes du côté des Tutsi perpétré par les milices et militaires Hutu. La population Hutu, craignant des représailles de la part du nouveau gouvernement Tutsi fuit vers la RDC. Les milices; militaires et responsables Hutu se mélangent aux réfugiés.
Le nouveau gouvernement décide de les poursuivent jusqu’en RDC.

Source inzulogde.com

1996. José D. Kabila, allié avec les troupes rwandaises marchent vers Kinshasa pour renverser le régime du dictateur Mobutu.
Les forces rwandaises (hutus et tutsis) se retrouvent installées dans l’est du Congo et se livrent un combat sanglant.

Pendant ce temps, l’extraction des minerais continue de manière anarchique dont le coltan (minerai utilisé pour nos téléphones portables) et l’or poussent de nombreuses milices à installer la terreur dans une région déjà fragile et les multinationales a profité des guerres pour faire des bénéfices records.

En 20 ans il y a eu:

entre 6 et 10 millions de morts
4 millions de déplacés
Et une nouvelle arme de guerre: le viol.
L’armée régulière, les milices Hutus, Tutsis, ougandaises, policiers congolais et autres milices congolaises sont impliquées dans les viols des populations.

Selon le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), 40 femmes ou fillettes sont violées chaque jour en RDC. 
En toute impunité.
Depuis 20 ans.
Faites le calcul.

Dans le documentaire, Thierry Michel suit le quotidien du Docteur Mukwege et des femmes, fillettes, hommes touchés par le viol et les violences dans la région du Kivu.

Je te donne 5 bonnes raisons d’aller voir ce film: 
 
 

 

1- Parce que la réalité du terrain fait froid dans le dos
On se retrouve face des femmes qu’on a violé avec des lames de rasoirs, des machettes, des morceaux de bois et qui n’ont plus rien à l’intérieur.
On découvre les limites de l’humanité quand on entend les médecins raconter qu’un bébé de 2 mois s’est fait violée et ne pourra jamais avoir d’enfant.
Ça fait froid dans le dos quand on sait que a dure depuis deux décennies…
2- Ce film donne la parole à celles dont les voix sont inaudibles. 
Ces femmes qui n’osent pas dénoncer de peur de représailles parce qu’elles connaissent les agresseurs ou parce que la procédure est humiliante et trop longue. Souvent les victimes de viol ne connaissent pas les agresseurs et les plaintes contre X ne vont jamais loin.
Et ce n’est pas auprès du gouvernement congolais qu’elles trouveront un soutien!
Alors devant la caméra, elles parlent, elles s’expriment pour prouver qu’elles existent!
3- On découvre des femmes fortes et déterminées.
 
Source trigon-film
 
 
 
On s’attend à voir des femmes faibles, peureuses mais il n’en est rien. Ce sont des guerrières.
Elles n’ont plus peur et le font savoir. Quand le Docteur a dû se résoudre à s’exiler en Europe après des menaces de la part du gouvernement congolais, elles ont décidé d’agir.
Et comment? Elles ont menacé les autorités, ont manifesté et ont économisé pour lui payer un billet d’avion. Mais elles ont surtout menacé de brûler les bureaux de l’ONU si rien n’était fait pour son retour.
Et le médecin est revenu avec une protection 24h/24h de l’ONU et des autorités locales.
Elles ont une force incommensurable, une féroce envie de vivre malgré les blessures grâce au Docteur Mukwege.
4- Le travail du Dr Mukwege est exceptionnel.
Il vit chichement. Il a laissé femme et enfants en Europe.
Mais il est résolu d’aider ses femmes mutilées. Il les répare aussi bien physiquement que psychologiquement. C’est bien plus qu’un médecin: il les écoute et les aide à se reconstruire.
Et pou rien au monde, il ne partira de cette belle région.
Source africania-news
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 Source africania-news
5- En parler pour que le monde sache ce qu’il se passe 
Parlez-en autour de vous. Ce n’est pas qu’un problème congolais: c’est un problème mondial lorsqu’on touche à la source de l’humanité qu’est la femme.
Peu de gens savent ce qu’il se passe car c’est loin et ça ne passe pas au JT. Pourtant l’acteur Ben Affleck et le sénateur US John McCain ont alerté le public, en vain.
Brisons ce cycle infernal qui dure depuis 20 ans.
C’est le silence qui tue.
Tout au long de ce film, on chante, on rit , on pleure avec ces femmes.
Je suis venue avec des idées avant ce film et je suis repartie avec d’autres convictions.
Source 20 minutes
En ce 8 mars, je voudrais rendre hommage à ces femmes et hommes qui se battent dans cette région pour faire valoir les droit des femmes. 
 
Nous ne vous laisserons plus seuls dans ce combat. 
Nous serons vos voix ici en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *