Le fat shaming ou le mépris des femmes rondes

Un billet d’humeur pas du tout prévu mais avec ce qu’il se passe en ce moment sur la toile, j’avais envie d’écrire sur un sujet qui m’a particulièrement choquée.

Le fat bashing envers Gabourey Sidibe sur la toile la semaine dernière et encore aujourd’hui. L’actrice joue actuellement dans la série EMPIRE et dans la saison 2, se trouve un petit ami.
Dans un  épisode, ils se retrouvent sur le toit d’un immeuble et décident de faire l’amour.
Et là, c’est le drame sur la toile.

Son seul tord: avoir tourné une scène d’amour. En prime time!! 
Qu’est ce que le Fat shaming? C’est tout simplement  humilier les femmes rondes, notamment sur la toile. 
Dans l’esprit de ses détracteurs, il est impensable qu’une grosse puisse recevoir de l’amour, voire du plaisir sexuelle de la part d’un homme.

Petit florilège du fat shaming sur le net.
Âmes sensibles s’abstenir…
 » Caaalme  si Precious ne pose pas sa jambe de dinde … »
(Et c’est page IG « chrétienne »…)

« Trop dégueulasse! C’est comme regarder de la zoophilie avec un lamantin! A un moment, j’ai envié les aveugles!!! »


Elle est grosse. Point. A partir de ce fait, la société a décidé d’en faire une chose, un être vivant dénué de sexualité mais surtout pas une femme.  

Une grosse ne peut séduire.

Dans une société aseptisée où la différence est vue comme un hors norme.
Une société où  la taille 36 est valorisée.  
Dans une société où la femme se doit d’être parfaite( savoir cuisiner, travailler 40H par semaine, s’occuper de l’éducation des enfants, faire des bébés, s’occuper de son mari, rester mince etc), les hommes eux, peuvent être gros, gras  et se laisser aller. 

Comment trouver sa place lorsqu’on fait une taille 50? 

Le traitement de cette scène est particulièrement violente. 
Comment leur en vouloir? Hollywood n’a JAMAIS valorisé les femmes au dessus du 44. 
Vous ne croyez pas? Citez moi un film dans lequel l’actrice est plus size, drague des beaux gosses et a des relations sexuelles. 
Hum?? Hein???
Zéro. Nada.
Chaque fois qu’un voit une actrice ronde, elle a le rôle de la bouffonne de service, de la grosse de service (celle qui ne fait que manger) ou qui est forcément rigolote à défaut d’être séduisante. Et s’il y a une scène d’amour, c’est tournée au ridicule.


Comme si montrer une femme ronde dans une scène d’amour est un tabou. 

 Je me souviens de deux films qui ont essayé de les valoriser mais ont échoué. 

  •  Le film Love and Game avec Queen Latifah et le rappeur Common. Elle finira avec  Common car il se rendra compte que c’est la beauté du cœur qui l’emporte sur le physique MAIS  après être sorti avec sa meilleure amie (belle gosse et l’avoir demandé en mariage) et avoir été abandonné de tous… Et dans ce film, la seule scène d’amour se conclut par un baiser et un fondu en noir…. 

  •  Le film de l’actrice Mo’nique Phat Girlz. Elle est styliste pour femmes rondes. Elle est rigolote (forcément), parle fort (évidemment) mais est terriblement seule. Mais oh miracle! Elle finit avec un homme super beau…mais Nigérian. Car comme il l’explique dans le film, « les Africains aiment les femmes rondes ». Conclusion: si tu es ronde chère citoyenne américaine, aucun Américain sain d’esprit te séduira alors cherche l’amour loin , trèèèèèès loin d’ici. 

Face à toutes ces critiques, Gabourey assume la scène!   

J’aime la confiance en elle que dégage la jeune actrice! Depuis le début de sa carrière, les critiques acerbes sont nombreuses, à un point où l’actrice a bloqué son compte Instagram. 

Des blogueuses comme Vanou et son challenge #FrenchCurves qui met en valeur chaque mois les femmes rondes françaises ou encore Essie Golden , Honor Your Curves et Tess Holiday. Toutes ces femmes qui distillent des conseils pour avoir confiance en soi et comment s’habiller selon sa morphologie. 

    

A tous ceux qui pensent que les mots ne blessent pas, qui se livrent à ces moqueries, sachez que derrière l’écran il y a une personne avec un cœur et des sentiments. Vos mots peuvent rabaisser ou élever une personne.                                                                           Faites le bon choix. 




Cher Hollywood, j’aimerais voir encore plus de scène d’amour avec des femmes rondes, les voir puissantes, dominer, séduire et être aimées. 
BIG GIRLS NEED LOVE TOO

0 thoughts on “Le fat shaming ou le mépris des femmes rondes

  1. Malheuresement, chaque femme sera critiqué, peu importe son poids! Si elle est trop maigre c'est parce qu'elle est anorexique, si elle grosse c'est parce qu'elle mange tout le temps. Le souci d'aujourd'hui c'est que sur les magazines, pubs télé ou n'importe quels supports visuels on voit tout le temps des filles à la taille 34…. Et cela n'aide en aucun cas à faire changer les mentalités!
    Alors que les femmes fassent du 36, 40 ou du 56, peu importe, il faut assumer ce que l'on est et vivre pleinement sa vie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *