Merci Allen Iverson

 

Tu as marqué ma vie, Allen.
Grâce à toi, j’ai rencontré une personne exceptionnelle.
Un après midi du mois de mai 2000, pendant que tu marquais l’Histoire, mon histoire d’amour commençait tout juste.
Je jouais au basket et j’essayais toujours de t’imiter: tes nattes, ton style, tes baggys avec le signe chinois qui ne voulait rien dire), tes dribbles. Pour faire simple, j’étais une fanatique comme beaucoup de jeunes de l’époque.
Mais pour c’était spécial: c’était MON futur mari (c’est beau de rêver).
Je parlais toujours de toi, scrutais tous les magazines et replay de tes mouvements.
Je soûlais Aurélie en racontant tes exploits. Aurélie. On était toujours ensemble, à rire et à jouer ensemble.
Si une adversaire te provoquait, je te défendais toujours, quitte à mettre par terre la fille, sans pitié.
Mon surnom sur les terrains c’était « GODZILLA« . Je vous laisse imaginer pourquoi…
Tu te souviens de ces sandales horribles jaune pipi qu’on a acheté avec Sandrine?
Ou encore ses déplacements en bus, à raconter les potins au fond du bus, à manger les chips et ricaner bêtement?
Nos anniversaires le même mois, à deux jours près, nous rapprochaient encore.
Cet après-midi du mois de mai 2000, tu m’as rejoins dans le vestiaire du gymnase de Vigneux sur Seine (oui oui je m’en souviens très bien) et tu m’as tendue un paquet.
 « Joyeux anniversaire ». 
J’ai déchiré le paquet frénétiquement et là, je le vis.
Le maillot.
Noir.
Allen Iverson.
The Answer.
J’avais les larmes aux yeux et je n’oublierai jamais ton sourire. J’avais enfin l’acquisition de tout fan. Ce maillot légendaire du 3 de Philadelphia Sixers.
A l’époque, les maillots n’étaient pas donnés et c’était assez rare dans mon club d’avoir un maillot de joueur de NBA.
D’ailleurs, je jouais encore avec ma paire de basket offerte par ma première coach.
Et à 13 ans, ça marque forcément.
C’était la première fois que je recevais un cadeau aussi précieux.
Ce maillot, je l’ai emportée partout avec moi, sur tous les terrains, en racontant fièrement qui me l’a donné. Plus que le maillot, c’est ton geste
16 ans plus tard, je le regarde toujours avec nostalgie et amour. Je m’en séparerai jamais. Même loin de toi, en centre de formation ou Pôle Espoir, ce maillot me rappelais que tu me soutenais.
On s’est perdu de vue avec le temps, mais ce maillot me rappelle chaque jour qu’une personne incroyable est rentrée dans ma vie, qu’on m’a aimée et soutenue.
Il y a des gens qui t’inspire à aller toujours plus loin. Tu en fais partie Aurélie. Alors même si on est loin des yeux, tu seras à jamais dans mon cœur.
Alors, je profite de l’entrée d’Iverson dans la légende pour te rendre hommage.
Allen, tu ne le sais peut être pas mais merci d’avoir mis sur mon chemin une personne aussi extraordinaire.
Ce jour de mai 2000, Aurélie est rentrée dans mon Hall of Fame.
Tu as marqué ma vie, Aurélie.
You’re the real MVP. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *